film à succès : Parasite

Parasite : le film à succès sud-coréen

Parasite est un film sortie en 2019 il a été réalisé par Bong Joon-ho. Ce film sud-coréen a remporté la palme d’or au festival de Cannes en 2019. Il est également le premier film sud-coréen à remporter le titre de : l’Oscar du meilleur film ainsi que l’Oscar du meilleur film étranger. Deux titres qui ont su attirer le public du monde entier.

Parasite le film sud coréen

L’histoire traite de manières générales les disparités sociales
On y retrouve la famille Kim qui vit dans un quartier peu conventionnel dans un logement insalubre aux sous sols de la ville. La famille Kim se compose de : 

  • Ki-taek, le père 
  • Chung-sook, la mère
  • Ki-woo, le fils
  • Ki-jung, la fille

Un jour, un ami de Ki-woo, vient lui rendre visite. Il lui demande de prendre sa place, en tant que prof d’anglais particulier auprès d’une jeune fille de famille aisée, le temps de ces études. Son ami, amoureux de la jeune fille qui suit les cours, assure qu’il ne fait confiance à aucun de ses camarades de classe pour s’occuper des cours. Ki-woo va d’abord hésiter puis en vue d’une belle entrée d’argent il va tout de même accepter de le remplacer pour ce job.

Ki-woo intègre alors la famille Park en tant que prof particulier d’anglais pour Da-haye. Il réussira par la suite à intégrer sa sœur comme prof d’art plastique pour le jeune garçon de la famille, puis suivra la venue du père et de la mère…

La famille Park se compose de :

  • Mme Park, mère de famille quelque peu naïve
  • M. Park, père de famille et homme d’affaires
  • Da-song, le fils
  • Da-haye, la fille

Les scènes au sens-caché

Dans le film plusieurs scènes possèdent un sens caché et un clin d’œil à la disparité sociale. La scène où l’on voit Ki-taek, Ki-woo et Ki-jung quitter cette fabuleuse maison, un soir de pluie, pour retourner chez eux dans le quartier où ils habitent. Cette scène est intéressante à analyser car on les observe descendre les rues à travers de multiples escaliers tout comme s’ils descendaient en bas de l’échelle sociale. Le parallèle est incroyable d’autant plus qu’en arrivant tout le quartier est inondé. Le lendemain lorsque Madame Park retrouve Ki-taek elle lui dit alors une phrase du style : « les pluies on fait un bien fou et on à présent laissé place au soleil ». Cette phrase montre à quel point est présent un écart entre ces deux mondes : le haut et le bas de l’échelle sociale. D’autant plus que ces pluies ont engendré de graves inondations où des milliers de personnes se retrouve sans domicile.

Les secrets de la maison

Au fur et à mesure du film on s’aperçoit que la famille réussit à s’infiltrer dans la maison des Park, jusqu’au soir où ils se retrouvent seuls dans la maisons, ou presque…

C’est à travers cette bâtisse que l’histoire de ces deux familles va changer, c’est également à l’intérieur de ces murs qu’ils vont découvrir de terribles secrets.

La maison depuis le début du film apporte une intrigue. Pour la petite anecdote il est dit que cette maison a été construite spécialement pour le tournage ce qui la rend encore plus spéciale.

L’élément principal du film c’est bien évidemment la maison et on peut comprendre pourquoi à la vue de celle-ci. La maison propose un design futuriste et épuré. Les grandes baies vitrées et son apport de lumière embellisse d’autant plus le coin salon avec vu sur l’immense jardin.

Point culture :

De nos jours beaucoup de maisons apparaissent avec ce design futuriste qui fait mouche comme au travers de la série black mirror, toute fois la tendance du style industriel se démocratise depuis plusieurs années et reste bien présente comme dans la série Gossip girl.

Si j’ai bien un seul conseil à donner ce serait : regardez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *